Actualités culturelles langues à Rennes - novembre 2017

Page mensuelle dédiée aux activités culturelles autour des langues en VO (allemand, anglais, espagnol) à Rennes. Ou comment continuer à travailler après vos TD de langues vivantes via des projections, des séances de ciné, des festivals, des conférences, des expositions...

Actualités culturelles Langues à Rennes
  1. Du cinéma ?
  2. Des conférences ?
  3. De la musique ?
  4. Des festivals ?
  5. Du théâtre ?
  6. Des expositions ?
  7. Des ateliers de conversation ?

Du cinéma ?

 

Carnaval of souls

Le 4 novembre à 17h30 aux Champs Libres : Ciné-concert - « Carnival of Souls »/Invaders

Initialement sorti de façon modeste dans le circuit des drive-in aux États-Unis, « Carnival of Souls » est un film culte des années 60, qui sera accompagné par la musique d’Invaders.
"Carnival of Souls" est une référence majeure pour de nombreux réalisateurs comme David Lynch, John Carpenter, ou encore George Romero, dans lequel Herk Harvey propose une vision de l'enfer sur terre. Derrière Invaders, se cachent Nicolas Courret, batteur déjà croisé avec Laetitia Sheriff ou Eiffel et David Euverte aux claviers, fidèle compagnon de Dominique A.
 

Jeux dangereux

Le 7 novembre à 20h15 au Diapason : Jeux dangereux : To be or not to be (Ernst Lubist, 1947)

Durant la Deuxième Guerre mondiale, entre Varsovie et Londres, une troupe de comédiens parvient à déjouer un plan de la Gestapo...

Le 7 novembre à 20h00 au Tambour : Vidéo-concert - The House we live in

Événement organisé dans le cadre du cycle Verdoyons.
Première partie d’un diptyque qui sera achevé en 2019, The House We Live In est un vidéo-concert inédit du collectif parisien Bravery in Battle.
Expérience musicale et visuelle qui questionne nos modèles de société et invite à s’interroger sur nos liens au monde et à la nature, The House We Live In est aussi une épopée lyrique proposant une nouvelle mythologie, puissante et émouvante, de notre avenir.
Durant 15 mois, Bravery in Battle a rencontré, interrogé et filmé différents acteurs environnementaux (scientifiques, philosophes, artistes, militants) tels que Hubert Reeves, Vandana Shiva, Jean-Claude Ameisen, Mélanie Laurent, Paul Hawken, Bill McKibben, John Francis, Clive Hamilton…Tous ont accepté de rejoindre le projet pour proposer une manière originale de parler d’environnement.
Leurs interviews, leur voix, les mélodies de leur parole ont servi de matériau de base à l’écriture de la musique de The House We Live In, alors que leurs images servaient de point de départ à la réalisation d’un film entre documentaire et création visuelle.
Un concert étonnant mêlant post-rock, sciences, écologie, vidéo-clip et réflexion poétique pour un voyage immersif.

Voir la bande annonce de The house we live in
 

Mémoire du sous-développement

Le 15 novembre à 20h30 au Tambour : Mémoires du sous-développement (Tomàs Gutièrrez Alea, 1968) 

Un an après la révolution cubaine, Sergio, un intellectuel bourgeois aisé, décide de rester vivre dans son pays malgré l’exil de sa famille vers les Etats-Unis. Mais les bouleversements sociopolitiques viennent changer l’environnement et Sergio se trouve tiraillé entre un passé qu’il refuse et une situation nouvelle à laquelle il n’adhère pas. Il cherche alors à comprendre le contexte dans lequel son pays se trouve, ce qui lui est arrivé, passant en revue sa propre vie et ses relations avec ses maitresses, Elena et Hanna.
 

Do the right thing

Le 21 novembre à 20h15 au Diapason : Do the right Thing (Spike Lee, 1989)

A Brooklyn, au croisement de deux quartiers, c'est littéralement le jour le plus chaud de l'année. Cette chaleur estivale va bientôt cristalliser les tensions raciales entre noirs et blancs. Mookie, un jeune afro-américain, travaille comme livreur de pizzas pour les italos-américains Sal et Pino. Tout au long de la journée, alors qu'il livre le voisinage, il va se retrouver au centre de l'action, croisant toute une galerie de personnages : un handicapé vendant des photos de Martin Luther King; Radio Borjo, un voyou se baladant avec sa radio sur le bras; l'animateur d'une station radio locale ou encore un vieux chef de quartier alcoolique dont l'unique conseil est "fais la chose juste". Une dispute entre Sal et Radio Borjo tourne bientôt en émeute...

Des conférences ?

Le 15 novembre à 18h30 aux Champs Libres : Antonio Otero Seco, poète de l'Espagne déchirée

Journaliste, écrivain, poète et républicain espagnol, Antonio Otero Seco a été exilé en France d'abord à Paris puis à Rennes. Une invitation à découvrir ce grand homme et ses textes à travers le témoignage de son ami et traducteur Albert Bensoussan et ses petits-enfants Isabel et Antojo Otéro.
Regards sur l'Espagne, poèmes de l'exil, l'œuvre poétique d'Antonio Otero Seco a été récemment publiée en édition bilingue par les éditions Folle Avoine. Un autre visage de cet homme devenu rennais en 1952 et qui s'est donné corps et âme à l'enseignement de la langue et la littérature espagnoles à l'université Rennes 2. Avec : Albert Bensoussan, universitaire et écrivain, collègue et ami d'Antonio Otero Seco dont il a traduit la poésie. Il a, par ailleurs, publié une biographie de Lorca et divers ouvrages sur la littérature espagnole. Isabel Otero, actrice. Elle a tourné dans de nombreux films tels que « L'amant magnifique », « Terre étrangère » tourné au Chili ou encore « La buena vida » en Espagne. Antojo Otero, comédien. Il travaille pour le cinéma, la télévision et le spectacle vivant.

En partenariat avec la Maison de la poésie de Rennes et les éditions Folles Avoines Rencontre, suivie d'une vente de livres LES RENCONTRES DE LA BIBLIOTHÈQUE. Salle de conférences Hubert Curien, Gratuit.

 

De la musique ?

Concert

Le 3 novembre à 10h30 aux Champs libres : Les envolées lyriques de Tania Bracq et So Myoung Lee

Cantatrice ou comment incarner les plus grands airs d'opéra ! Tania Bracq, accompagnée de la pianiste So Myoung Lee, présente sa création "L'Arbre à musiques" : un récital déambulatoire théâtralisé via lequel elle invite les enfants à choisir les pièces qu'elle interprète.
C'est une véritable balade au fil des lieder et des mélodies à travers quatre siècles de musique classique composés par les plus grands (Purcell, Mozart, Offenbach, Poulenc.). Chantées en français, anglais, allemand et italien, les nombreuses pièces magnifiées par la voix lyrique de Tania transmettent émotions et grands frissons. Avec Tania Bracq : chant et So Myoung Lee : piano LES P'TITS CONCERTS Bibliothèque - pôle Musiques - niveau 2

Le jeudi 16 et le vendredi 17 novembre à 20h30, la Péniche spectacle vous propose une soirée flamenco avec JUAN CARMONA Quartet

Les pieds dans la terre de ses ancêtres les gitans andalous et la tête dans la modernité, ainsi est Juan Carmona : intemporel, insaisissable, indéniablement flamenco. Plébiscité par les plus grandes figures du flamenco, il vagabonde sur les chemins aériens du duende. «Un maestro de la guitare flamenca qui manie parfaitement les contrastes et sait fédérer les esprits autour de ses rythmiques sophistiquées. » d’après Télérama. Dans son spectacle, en compagnie de ses compères musiciens : Domingo Patricio à la flûte, El Bachi à la basse et Kike Terron aux percussions, il va puiser au plus profond de la tradition flamenca, pour un retour aux sources avec toujours son « sello personal » : sa marque de fabrique. Il concilie à la fois un esprit créateur et un langage personnel : fluidité mélodique, richesse harmonique, puissance et complexité rythmique farouche qui nous ramène aux sources du flamenco. Juan Carmona écrit la musique avec sa mémoire, ses oreilles, son cœur et sa passion et la partage avec beaucoup de vibrations. Créatif et curieux, sa soif d’apprendre semble inextinguible et l’amène à ce qu’il est aujourd’hui : l’un des meilleurs guitaristes et compositeurs de sa génération sur la scène internationale. Une personnalité que nous sommes heureux de recevoir. Attention talent assuré… 

JEUDI 16 et VENDREDI 17 NOVEMBRE - 20h30 - 14€/12€ 
A bord de la Péniche spectacle amarrée à Rennes 
Renseignements et réservations au 02 99 59 35 38 
 

London Grammar - London Grammar

Le 20 novembre à 20h au Liberté : LONDON GRAMMAR + L'IMPÉRATRICE

Après la sortie de son deuxième album Truth Is A Beautiful Thing (Because Music), London Grammar annonce sa tournée en France !
Le trio Hannah Reid, Dot Major et Dan Rothman s'est inspiré de ses 30 mois passés sur la route pour écrire ses nouveaux titres. London Grammar s'est entouré du producteur récompensé aux Oscars et aux Grammy Awards, Paul Epworth (Florence & The Machine, Bloc Party), du musicien nommé au Mercury Prize Jon Hopkins (Brian Eno, King Creosote) et du producteur américain Greg Kurstin (Sia, Beck), et ils ont de nouveau collaboré avec Tim Bran et Roy Kerr qui avaient produit leur premier album, If You Wait. London Grammar s’est imposé en 2013 comme la révélation internationale la plus palpitante de ces dernières années avec leur premier album If You Wait. Acclamé par la critique, il s’est écoulé à plus de 1,5 millions d’exemplaires dans le monde, il est certifié triple platine en France avec plus de 300 000 albums vendus et double platine au Royaume Uni (plus de 600 000 albums vendus).

Le 22 novembre à 20h30 au Diapason : Yussef Dayes presents Black Focus + Bledur

Le Diapason vous propose un concert jazz explosif ! Une production du Diapason pour le festival Jazz à l'Ouest

Yussef Dayes presents Black Focus

Yussef Dayes est l’un des musiciens remarquables de la scène jazz anglaise actuelle.
Ce batteur explosif produit un jazz imprégné de hip-hop, jungle, breakbeat, drum’n bass, ces musiques qui enflamment les clubs londoniens jusqu’au petit matin.

Dans le projet Yussef Kamaal, Yussef Dayes et Kamaal Williams évoquent les ambiances de la capitale anglaise : les bruits de cette jungle urbaine, crasseuse et syncopée a influencé son approche autodidacte et foncièrement britannique du jazz.
Leur album Black Focus, produit par le label Brownswood du célèbre Dj Gilles Peterson, emmène le jazz dans le monde saturé en basses des radios pirates londoniennes.

Yussef et Kamaal s’étant récemment séparés, Yussef Dayes est aujourd’hui accompagné sur scène des jeunes pyromanes Mansur Brown et Charlie Stacey.

Le pianiste et clavieriste Charlie Stacey crée le décor dans lequel s’affrontent ses deux acolytes : nappes au rhodes ou riff au synthétiseur moog, il réinvente un jazz-funk résolument tourné vers le 21ème siècle.
Dans ce décor les solos incendiaires du guitariste Mansur Brown créent sur scène une sentiment d’urgence, de risque, un vertige que Yussef Dayes amplifie par la frénésie de ses rythmiques.
Ces trois musiciens délivrent une musique explosive et une énergie renversante qui font de leurs concerts des moments d’une intensité rare.

Yussef Dayes : batterie // Charlie Stacey : claviers & synthés // Mansur Brown : guitare & basse

Le 29 novembre à 20h à l'Antipode : Perfume Genius

PERFUME GENIUS, aka Mike Hadreas, a sorti No Shape, son quatrième album, le 05 mai 2017 chez Matador. Cet album a été enregistré à Los Angeles, produit par Blake Mills (Alabama Shakes) et mixé par Shawn Everett.

Son album Too Bright (2014) qui comportait le fameux titre Queen a marqué un véritable tournant dans la carrière et la musique de Perfume Genius. À travers ses nouvelles compositions, il explore de nouvelles pistes, mélangeant musique d’église, musique de chambre, R&B, pop, krautrock et queer soul, ajoutant ainsi à son titre d’héros underground celui d’artiste pop en devenir. Le premier single, Slip Away, reflète l’audace et la sophistication de ses compositions, mariant paroles intimes et puissantes avec de nouvelles explorations soniques, dans lesquelles on s’immerge immédiatement.
 

Des festivals ?

Jazz à l'ouest 2017

Du 7 au 25 novembre : 28ème édition de Jazz à l'ouest

Du 7 au 25 novembre 2017 : C’est Jazz à l’Ouest sur Rennes et sa métropole !
28 ans d’énergie, de découvertes, de rencontres, 28 ans de Jazz !
Près de 50 concerts, toujours plus de partenaires et un voyage au Maghreb !
L’équipe du festival vous présentera la programmation artistique complète de cette 28ème édition, une programmation riche, singulière et plurielle !
Des surprises exceptionnelles vous seront dévoilées !

Lors de cette édition, 22 lieux accueilleront une palette d’artistes éclectiques, des jazzmen émergents, qui font maintenant les beaux jours de la scène française et bien d’autres de renommée internationale !
 

Du théâtre ?

Les 26, 17 et 18 novembre au Grand Logis de Bruz : HARLEM QUARTET

D’après le roman Just above my head de JAMES BALDWIN
Création

Hall Montana se souvient, raconte et retrace la vie de sa famille, de ses amis, une communauté noire américaine vivant à Harlem dans les années 50-60. 
Avec cette nouvelle création, les Lucioles, collectif issu de l’École du TNB, rencontrent l’écriture sensuelle de James Baldwin, les cris poignants du gospel, et nous entraîne ainsi dans un Harlem traversé par l’amour, la religion, l’émergence des droits civiques. 
Elise Vigier a décidé de porter à la scène cette histoire d’amour, de violence, de fraternité, de la famille, du quotidien…
James Baldwin, figure emblématique du Mouvement des Droits Civiques aux côtés de Martin Luther King, lutta toute sa vie contre le racisme.

Le 21 novembre à 19h au Triangle : Uncut

4 pièces inédites mises en espace et en voix rien que pour vous !
Une invitation à réfléchir sur le monde qui nous entoure et à dialoguer.

Le Triangle présente une mise en espace de textes brefs, dans le cadre du dispositif Uncut. Ce dernier a été initié en 2011 par un collectif anglais, qui, chaque saison, propose à plusieurs auteurs dramatiques d’écrire une courte pièce en réponse à une actualité. Pendant deux mois, ces pièces inédites sont libres de droits partout dans le monde.

Ce faisant, c’est la vitalité, la créativité du théâtre de texte, sa capacité à se saisir du politique, son désir de spontanéité, sa propension à être un endroit d’échange qui sont mis en avant. Noëlle Kéruzoré, en accord avec le collectif Uncut, a souhaité développer ce projet de ce côté de la Manche. Ainsi, deux auteurs français, Anouch Paré et Thierry Beucher se joindront aux auteurs anglais pour produire des textes pour Uncut 2017. A l’issue de la présentations des quatre pièces, vous serez conviés à participer à un débat en compagnie d’A. Paré, T. Beucher et les initiatrices anglaises d’Uncut.
 

Des expositions ?

Exposition Steve McCurry - Exposition Steve McCurry

Jusqu'au 3 décembre à Galerie de l'Illet, La Confluence à Betton : Exposition Steve McCurry

Photographe né à Philadelphie en 1950, Steve McCurry s’est fait connaître en 1980 grâce à ses reportages réalisés en Afghanistan entre 1979 et 1980 pour lesquels il remporte de nombreux prix.
Son sens des couleurs, de la lumière, et sa sensibilité ont porté son œuvre bien au-delà des frontières journalistiques, pour devenir une référence en photographie contemporaine. Il est publié dans de grands magazines internationaux comme le National Géographic. Organisée dans le cadre des soixante-dix ans de l’agence Magnum Photos dont Steve Mc Curry est membre depuis 1986, cette rétrospective présente les photographies les plus célèbres de Steve McCurry, prises au cours de ses
différents voyages à travers le monde durant ces trente années de carrière. 

Du 10 octobre 2017 au 7 janvier 2018 : «Luanda Kinshasa » de Stan Douglas

Dans Luanda-Kinshasa, l’artiste canadien Stan Douglas, photographe et cinéaste internationalement reconnu pour ses installations vidéo, met en scène un enregistrement fictif, dans un décor qui reconstitue jusque dans les moindres détails le studio de la Columbia Records, à New York.
Installé dans une église arménienne désaffectée sur la 30e rue, le studio était apprécié par des artistes de tous horizons : Leonard Bernstein, Johnny Cash, Aretha Franklin ou encore Charles Mingus. Il a accueilli entre 1949 et 1981 certains des enregistrements les plus fameux du 20e siècle : Kind of blue de Miles Davis (1959), Highway 61 revisited de Bob Dylan (1965) et The Wall de Pink Floyd (1979), figurant parmi les disques fondateurs enregistrés à "The Church". Stan Douglas a travaillé à plusieurs reprises sur les racines africaines de la scène musicale new-yorkaise du début des années 70. Des influences musicales étrangères et une affinité avec l'afrobeat sont clairement identifiables dans le studio reconstitué ici, de même qu'un intérêt marqué pour la fusion des sons et des genres. Luanda-Kinshasa s'inspire du portrait des Rolling Stones enregistrant leur tube Sympathy for the Devil (Sympathy for the Devil, 1968) filmé par Jean-Luc Godard. Le film est connu pour mêler des plans du groupe enregistrant et réenregistrant des passages du morceau, avec à première vue sans rapport, des coupes sur des militants des Black Panthers. La confrontation des deux univers abouti à une métaphore du climat politique de l'époque.
Exposition. Du mardi 10 octobre 2017 au dimanche 7 janvier 2018, Les Champs Libres, salle Anita Conti, 10, cours des Alliés, Rennes. Gratuit.

Du 15 au 28 novembre à l'hôtel Pasteur : Any colour you like

Vernissage le mercredi 15 novembre à 18h.
◊ Ouverture du mardi au dimanche de 14h à 18h.

L'exposition, pensée par les étudiants de l'option communication de l'EESAB-site de Rennes, présente un ensemble de seize affiches produites par Cyan pour le Centre d'art sonore Singuhr. Dans l'Hôtel Pasteur, les spectateurs sont plongés au coeur de l'univers graphique vibrant, coloré et explosif du duo berlinois.

// Cyan, le studio de design graphique berlinois :
Le studio de design graphique CYAN a été créé en 1992 à Berlin par Daniela Haufe et Detlef Fiedler. Leur travail, amorcé peu après la chute du Mur, — sans être à proprement parler engagé politiquement — relève d’un réel positionnement de par le choix de leurs commanditaires, exclusivement des institutions culturelles.

Leur collaboration avec le centre d’art sonore berlinois Singuhr débute en 1996 et se poursuit encore aujourd’hui. Ils réalisent des séries d’affiches différentes d’une saison à l’autre et dont les motifs tramés qui s’enchevêtrent dans une explosion de couleurs, tantôt fluorescentes tantôt métalliques, vibrent et résonnent dans les pupilles du spectateur comme la matérialisation visuelle d’une composition sonore.

L'une des forces de Cyan tient dans sa capacité à trouver des solutions créatives à des contraintes budgétaires parfois strictes sans jamais perdre en qualité, grâce à l’ingéniosité dont le duo fait preuve dans son utilisation de la sérigraphie : réutilisation des mêmes typons au sein d’une série, restriction de la gamme chromatique, etc. Toutes ces contraintes techniques forcent le studio à penser des séries d’images modulaires qui tirent parti de ces restrictions pour créer un ensemble à l’impact visuel fort et d’une grande cohérence. Cyan nous propose ainsi un design graphique que l’on pourrait qualifier « de transition ». Entre deux époques, celles de l’analogique et du numérique, et entre deux répertoires formels — la rigueur typographique et structurelle d’un côté et le foisonnement ornemental de l’autre. Des univers à première vue antinomiques entre lesquels les graphistes ont eux aussi abattu un mur.

Coordination : Isabelle Jégo et Marjolaine Lévy
Avec les étudiants en communication : Quentin Alves, Eugénie Bidaut, Milly Boulet, Côme Guérif

Des ateliers de conversation ?

English Club de Rennes 1

Le lundi soir à partir de 19h30, les lecteurs américains du Scelva vous invitent à discuter en anglais autour d'un verre au pub "Fox & Friends", situé rue de la Monnaie à Rennes.

Dates du mois de novembre : 
6 novembre
20 novembre

Les ateliers de conversation des Champs Libres

Dans le cadre des rendez-vous du 4C, les Champs Libres organisent régulièrement des ateliers de conversation en anglais, allemand ou espagnol. Pour connaître les prochaines dates, rendez-vous sur la page des 4C des Champs Libres